chamarré

Bienvenue,

Pourquoi ce blog?  Pourquoi maintenant? ....... et pourquoi pas.

Après quelques années de pause, je retente l'aventure de blogueuse car après l'essai d'autres médias, comme j'ai des envies de partages, de challenges, de pérennité c'est le blog qui je pense permet le mieux de communiquer.

Mais pour communiquer sur quoi?

Le mot lifestyle est à la mode et il me semble le plus approprié, c'est un peu de tout ce qui fait "ma" vie. Pas de journal intime, de déballage mais un ensemble de thématiques qui me touchent.

L'art textile au sens large, un peu de broderie, un peu de couture, des tissus, des matières, du mail art, du mixed média... bref un peu de tout ce qui me permet d'exprimer ma créativité.

Mais aussi du scrap, du home déco, de l'organisation afin de gérer et ranger au mieux tout ce joyeux désordre.

Et enfin de la beauté, du maquillage, de la mode, non pas que je sois une fashionista mais c'est aussi pour moi un mode de créativité et d'expression.

Pourquoi ce nom?

Pour parler de tous ces sujets, il fallait une expression, un mot, une idée commune et surtout personnelle pour les émotions que je peux y investir.

Donc nous voilà avec chamarrer, chamarrure, chamarrée....ce mot me parle par son histoire par ses multiples sens.

"Pause culture"

  • Dans le dictionnaire Larousse:

chamarrure

nom féminin (bien pour un blog de fille)

Ensemble voyant (surtout pluriel) : Les chamarrures d'un uniforme. (le côté mode)

chamarrer

verbe transitif  (de chamarre)

Rehausser quelque chose, le surcharger d'ornements éclatants, de galons, etc. : Habit chamarré d'or. ( nous voici dans l'art textile, la broderie au ruban, le shabby, les matières, les couleurs...)

  • Dans le Dictionnaire de l'Académie française

chamarrure

  1. (Propre) (Vieilli) Manière de chamarrer, (assemblage d’ornements sur des habits, des meubles (un peu de home déco)...)
    • À l'origine, « être cousu d'or », c'est « avoir de l'or sur toutes les coutures », par allusion aux chamarrures et aux fils d'ors sur les vêtements des gens de cour. (Geneviéve PeillonCousu d'or- Journal La Croix, page 24, 1-2 août 2015)

    (quand je vois la beauté des habits d'époque ci-dessus, je vois le travail, le savoir-faire, l'or dans les mains de l'artisan et je rêve de ce savoir de ces habilités)

    PRIP


    (aussi un petit désir de me tester avec la broderie goldwork, mon côté pie, qui aime ce qui brille, mon côté fille qui aime les bijoux, les belles choses....)

  2. (Par extension) (Figuré) (par dénigrement, moquerie) Assemblage de couleurs éclatantes et disparates.

          ( qui dit couleur, dit maquillage et beauté)

          ( pour le côté broderie l'harmonie des couleurs éclatantes que je retrouve dans les créations    de Cécile Franconie que j'affectionne,

et le côté "faussement" disparate des œuvres de Léa Stansal dont les créations en patchwork contemporain me parle énormément)

J'ai volontairement barré l'aspect négatif de cette définition totalement antagoniste selon moi.

 

Voilà le tableau dressé de mes gouts et styles que je vais partager avec vous.

Merci aux courageuses qui ont tenu jusqu'au bout.Et bienvenue sur Les chamarrures.

 

Madame W

 

Source image: Maquillage artistique http://test-cosmetic-no-fake.skyrock.com/

Eléments de recherche : L'ART DU COSTUME A LA COMEDIE FRANCAISE : exposition du 11/06 au 31/12/11 au CNCS à Moulins (03).

Parution: Connaissance des arts hors série Mars 2013